La filière blé noir veut se renforcer. Paysan Breton. Bretagne.bio

Il existe une seule indication géographique protégée (IGP) blé noir en Europe : elle est bretonne. Pour conforter sa rentabilité, la filière a cependant besoin d’améliorer sa logistique.

Le poids moyen de blé noir transporté par caisson mis en bout de champ à la moisson est de 3,5 t. La conséquence d’une production atomisée sur le territoire. Avec pour conséquence directe, un coût logistique élevé pour les trois collecteurs (Triskalia, Agrial et Roul’Agrinov) agréés par l’association « Blé noir tradition Bretagne ». Un coût d’autant plus élevé que le cahier des charges de l’IGP impose un délai maximum de 48 heures pour le séchage après récolte. « Question qualité de produit », explique Franck Adenys, président de l’association, qui rappelle le cœur de l’IGP : « Cultiver, sécher, stocker et écraser en Bretagne ». Il précise : « Et garanti sans résidu de pesticide, autant en conventionnel qu’en bio ».

https://www.paysan-breton.fr/2019/01/la-filiere-ble-noir-veut-se-renforcer/

   http://bretagne.bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*